Martinique

Désir d’enfant ou enfants en bas âge ? un samedi pour échanger et s’informer

Actualité
Date de publication
Visuel
village perinat  françois
Samedi 29 juin, l’ARS et le Réseau Santé Perinat Matnik organisent, au François, le Village de la Périnatalité.
Echanges avec des médecins, des professionnels de l’écoute, du social, de la nutrition et conseils pour bien manger local sont au programme.
Corps de texte

Après Sainte-Marie et le Robert, c’est au tour du François d’accueillir le Village de la Périnatalité sur la place
de l’église de 9h à 13h. Les femmes enceintes, les femmes et les couples ayant un projet de grossesse ou
déjà parents de jeunes enfants pourront s’informer et échanger avec de nombreux professionnels : médecins,
sages-femmes, psychologues, assistantes sociales, diététiciennes…

Pour l’ARS et le Réseau Santé Perinat Matnik, il s’agit avant tout d’améliorer l’état de connaissance sur les
dispositifs d’accompagnement et réaliser un maillage en proximité des acteurs sur les différents territoires.

Le village proposera des conférences-débats, de la sophrologie collective, du bèlè thérapie ainsi que des produits
locaux en vente. Pour cette édition, un focus sera fait sur l’alimentation.
Une équipe du programme «Machann’ Santé», qui parcourt les marchés de l’île dans l’objectif de valoriser
les marchand.e.s de produits locaux, sera présente. Une valorisation qui se traduit par la reconnaissance de
leur métier et de son importance dans l’alimentation des martiniquais. Ce programme permet à ces professionnels
de pouvoir informer leurs clients sur les bienfaits des produits locaux et la meilleure façon de les consommer.

Des professionnels seront également présents pour informer, dans le cadre du programme « Protection des
femmes enceintes et des générations futures », sur les gestes à adopter au quotidien afin de limiter l’exposition
alimentaire à la chlordécone des femmes enceintes et des jeunes enfants.

Piloté par l’ARS Martinique, le programme est coordonné sur le terrain par le Réseau Santé Prérinat Matnik.Il s’intègrera, par ailleurs, à une campagne plus vaste destinée à informer l’ensemble de la population martiniquaise
sur les bons gestes à adopter pour continuer à bien manger local dans un contexte de pollution
à la chlordécone.

Aller plus loin

Documents à télécharger