Martinique

"Grossesse et alcool : un cocktail néfaste pour le foetus"

Actualité
Date de publication
Visuel
Campagne SAF 2017
C’est une évidence, mais malheureusement beaucoup n’en tiennent pas compte : la consommation d’alcool est néfaste pour le fœtus, car elle a des conséquences avérées sur son développement. L'ARS lance le 9 septembre, journée internationale de la prévention du Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (SAF), une campagne régionale de prévention des risques liés à la consommation d'alcool durant la grossesse.
Corps de texte

Les conséquences de la consommation d'alcool sur le foetus

En effet, les études permettent d’affirmer que l’alcool consommé par la femme enceinte, se retrouve dans le liquide amniotique et le sang du fœtus, à une concentration quasi identique à celle du sang maternel. Les conséquences de la consommation d’alcool lorsque l’on est enceinte peuvent être graves. La forme la plus sévère de l’exposition à l’alcoolisation prénatale est le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF). Certains troubles et anomalies cognitifs et comportementaux que l’on peut distinguer au cours de l’enfance et de l’adolescence peuvent révéler un SAF (dysmorphie du visage, retard de croissance (poids et taille), d’atteinte du système nerveux central, etc. En France, ce sont 8.000 nouveau-nés qui chaque année souffrent de ce Syndrome d’Alcoolisation Fœtale.

 

Une prise de conscience pour un comportement responsable

Afin de faire prendre conscience de l’importance d’un comportement responsable pendant la grossesse il est temps de rappeler certaines vérités : oui, l’alcool est dangereux quelle que soit la quantité ingérée et ce tout au long de la grossesse et de l’allaitement.

Il est également important de stopper la diffusion de mauvais conseils et de tordre le cou à des idées reçues : une distinction est par exemple opérée entre alcool léger et alcool fort, entre consommation occasionnelle et quotidienne. Une autre idée fausse consiste également à croire que la consommation d’alcool présente un risque uniquement au cours du premier trimestre de la grossesse ou encore que la bière favorise l’allaitement

 

Une campagne de sensibilisation pour faire évoluer les mentalités

Déterminée à faire évoluer les mentalités et donc les comportements dans ce domaine, l’Agence Régionale de Santé Martinique, en partenariat avec le Réseau Addictions Martinique et avec le Réseau Santé Périnat Matnik, lance une campagne de prévention à la radio et dans la presse écrite sur cette problématique, avec pour objectif la réduction du nombre de femmes enceintes consommant de l’alcool durant leur grossesse.

Cette campagne vise bien entendu les femmes enceintes, mais aussi leur entourage proche (qui a un rôle à jouer dans le soutien de cette abstinence nécessaire) ainsi que les professionnels de santé de premier recours (généralistes, sages-femmes, pharmaciens, gynécologues), qui doivent être des prescripteurs pour la recommandation « Zéro alcool pendant la grossesse ».

"Grossesse et alcool : un cocktail néfaste pour le foetus"

 Ecoutez le Spot radio

Source de l'audio

Spot radio campagne SAF 2017

Aller plus loin

Documents à télécharger