Martinique

La déléguée interministérielle à la stratégie autisme et troubles du neuro-développement en visite en Martinique

Communiqué de presse
Visuel
Claire COMPAGNON, Déléguée Interministérielle à la Stratégie Autisme et troubles du neuro-développement, est en Martinique du 04 au 07 octobre 2019, pour échanger avec l’Agence Régionale de santé, sur la mise en oeuvre des objectifs inscrits dans le cadre de la stratégie autisme 2018/2022.
Corps de texte

Pour un meilleur accompagnement des personnes autistes

Ce sont ainsi plus de 74M d’euros qui sont octroyés chaque année par l’ARS Martinique à plus de 50 établissements et services médico-sociaux, dont les professionnels accompagnent près de 2500 enfants et adultes martiniquais en situation de handicap.

L’Agence régionale de santé impulse une nouvelle dynamique - en lien avec ses partenaires sanitaires, médico-sociaux, institutionnels (MDPH, CTM, Rectorat), en faveur d’un plan d’action exigeant pour l’émergence rapide de nouvelles solutions en Martinique, au profit des personnes atteintes de troubles du spectre autistique et des troubles du neuro-développement en Martinique.

4 objectifs prioritaires :

  •  Améliorer le repérage et le diagnostic précoce
  • Développer l’inclusion dans tous les domaines
  •  Développer l’offre en faveur des personnes autistes
  • Améliorer les situations complexes.

Ce sont plus de 255 places qui sont spécifiquement dédiées aux personnes autistes au sein de 13 établissements et services médico-sociaux répartis sur le territoire. 2 millions d’euros de mesures nouvelles ont été consacrés (depuis 5 ans) par l’ARS pour étoffer l’offre en faveur de ce public.

Une visite de terrain à la rencontre des opérateurs et des familles

Dans le cadre de son déplacement, Claire Compagnon ira à la rencontre des familles et des acteurs qui travaillent sur cette thématique.
Ces différents échanges permettront de faire émerger des propositions visant à améliorer et à
optimiser la réponse pour faire progresser le repérage précoce et l’accompagnement des personnes autistes.