Martinique

Les algues sargasses en Martinique

Communiqué de presse
Visuel
communiqué
L’ARS renforce le dispositif de suivi sanitaire.
Corps de texte

Les algues sargasses échouées sur le littoral de la Martinique depuis plusieurs semaines présentent de nombreux effets indésirables pour les populations. Au-delà des désagréments dus aux mauvaises odeurs, les risques liés à l’inhalation de gaz comme l’hydrogène sulfuré (H2S) font l’objet d’un suivi permanent et coordonné.

Les principales actions concernent :

  • Le suivi sanitaire du phénomène. Un réseau de 14 capteurs fixes mais déplaçables a été installé depuis 2016 en Martinique en collaboration avec Madininair, capable de mesurer en continu l’émission d’H2S et de surveiller son évolution. Il est renforcé de 7 capteurs mobiles, positionnés sur les lieux nécessitant un suivi attentif. Ces données fournissent en temps réel les taux de concentration en H2S et sont portées quotidiennement à la connaissance du public sur les sites de l’ARS et de Madininair. Les lieux de leur installation ont été choisis en fonction des échouages et des habitations à proximité.

Madininair et les équipes de l’ARS ont mis en place une surveillance 24h sur 24 à cet effet.

La mobilisation des professionnels de santé a été effective depuis le début du mois de mois de mars et s’est renforcée depuis cette semaine. Les médecins généralistes exerçant leur activité dans les communes les plus impactées sont très régulièrement interrogés par l’ARS sur leurs patients vus en consultation pour des syndromes éventuellement associés aux algues sargasses. Les principaux signalements transmis concernent des irritations respiratoires, oculaires et des maux de tête. Toutes ces informations présentent une importance capitale dans le suivi sanitaire.

  • Le centre 15, au SAMU, exerce cette même vigilance dans le cadre des appels reçus.
  •  La mobilisation directe de l’ARS pour les points nécessitant une vigilance particulière est permanente

A ce jour, les mesures enregistrées en Martinique ont été comprises entre 0,01 et environ 5 ppm par période de 24h avec un dépassement au-dessus de 5 ppm à Frégate Est.

L’ARS, également reliée au centre opérationnel de crises du ministère de la santé, a donc dépêché une équipe sur le terrain pour être au contact des habitants de cette zone ces 27 et 28 avril. Cette surveillance renforcée demeura effective jusqu’à la fin de l’épisode.

L’ARS rappelle enfin le Numéro de sa plateforme de vigilance ouverte 24h/ 24 : 0820 202 752 et ses recommandations à la population :

  • Consulter son médecin ou contacter le centre 15 en cas de gêne respiratoire ou cardiaque.

  • Se tenir éloigné des algues en décomposition pour les personnes sensibles.