Martinique

Un carnaval 2019 sous haute protection : stop aux IST

Communiqué de presse
Visuel
JMS 2017
L’ARS Martinique appelle à la vigilance et rappelle les principes simples de protection contre les Infections Sexuellement Transmissibles, fréquentes sur le territoire.
Corps de texte

A l’approche du carnaval, l’ARS Martinique et ses partenaires, incitent les martiniquais à se protéger face aux risques des Infections Sexuellement Transmissibles (IST).

Les IST sont fréquentes sur le territoire martiniquais, surtout chez les jeunes. Chlamydiae, gonocoque, syphilis, herpès génital, hépatite B, VIH/Sida sont les Infections Sexuellement Transmissibles les plus répandues. Pour se protéger, il est indispensable d’utiliser un préservatif à chaque rapport sexuel, et de se faire dépister au moins une fois par an et à chaque changement de partenaire sexuel. Les IST ne provoquant pas de symptômes systématiques, le dépistage est indispensable pour que les infections soient détectées et soignées.

Pour rappel, les IST se transmettent lors de relations sexuelles non ou mal protégées. Cela concerne la pénétration, qu’elle soit vaginale, buccale ou anale, mais également les contacts de type « caresses » ; certaines infections pouvant se transporter par les mains. La plupart de ces infections se soignent facilement. Mais en l’absence de traitement adapté, elles sont à l’origine de complications graves, parfois irréversibles (stérilité, cancers du col de l’utérus, etc.).

OÙ SE FAIRE DÉPISTER ?

Les martiniquais peuvent se faire dépister gratuitement dans les centres de dépistages appelés CeGIDD.

4 points d’accueil sont disponibles en Martinique :

  • à l’hôpital Pierre Zobda Quitmande Fort- de- France,
  • à l’hôpital Louis Domergue de Trinité,
  • au centre de santé polyvalent de Martinique à Fort-de-France
  • et à St Pierre.

La liste des points d’accueil est disponible sur le site

www.faitesledepistage.fr