Un nouvel outil pour accompagner les malades du cancer avec l'appui des professionnels de santé

Actualité

En 2021, l’Agence Régionale de Santé de Martinique et la Plateforme Régionale d’Oncologie de Martinique avec leurs partenaires ont conçu un guide sur les soins oncologiques de support afin d’améliorer la lisibilité de l’offre et donc son l’accessibilité. Avec ce guide, les professionnels de santé, patients et proches pourront savoir quelle est l’offre de soins de support proposée.

Qu’est-ce que les soins oncologiques de support ?

Les soins oncologiques de support (SOS) font partie intégrante du parcours de soins des patients atteints de cancer. Ils sont définis comme l’ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes malades tout au long de la maladie chronique conjointement aux traitements oncologiques ou onco-hématologiques spécifiques lorsqu’il y en a, selon l’Institut national du cancer.

Les soins de supports sont là pour répondre aux besoins des personnes, pendant et après la maladie. Il s’agit par exemple de l’aide psychologique, l’activité physique adaptée, la consultation diététique ou la prise en charge de la douleur. Ils complètent le traitement.

Les besoins en SOS doivent être évalués. L’équipe médicale doit prendre en compte la qualité de vie de la personne pendant et après la maladie. L’évaluation initiale des besoins en SOS et la proposition de réponse à ces besoins doivent être réalisées dès l’annonce du diagnostic de cancer et le début de la prise en soins du patient et s’inscrire au sein du programme personnalisé de soins (PPS).

Quel est l’objectif des soins oncologiques de support ?

Les soins de support sont là pour permettre à la personne de traverser au mieux les traitements et l’aider dans la vie après le cancer. L’objectif de ces soins, selon l’Institut national du cancer, est de diminuer les effets secondaires des traitements ainsi que les effets de la maladie, d’assurer la meilleure qualité de vie possible pour la personne et ses proches, sur les plans physique, psychologique et social. Ils sont complémentaires aux traitements comme la chirurgie, la radiothérapie ou la chimiothérapie.

A qui s’adresse ce guide ?

Ce livret s’adresse à environ 18 000 Martiniquais.es en cours de traitement ou bénéficiant d’un programme personnalisé de l’après-cancer et à leurs proches. Il s’adresse également aux médecins et professionnels de santé qui le remettent au patient, dans le cadre de son parcours de soins.

Que contient ce livret ?

En appui du dispositif d’annonce, ce guide propose des informations utiles sur les soins oncologiques de supports (SOS) proposés en Martinique, sur l’accès aux droits, les transports remboursés par la sécurité sociale, des offres d’hébergement, etc. Il donne des conseils de (re)mise en activité physique et comprend des pages pour noter des RDV.

Qui a rédigé ce guide ?

Ce guide a été rédigé par un ensemble de professionnels qui souhaitaient améliorer la prise en charge des personnes atteintes de cancer et renforcer la lisibilité de l’offre sur le territoire.

L’équipe de rédaction se compose de l’ARS, du GIP PROM, de l’Etat, de la Sécurité Sociale, de l’union des médecins libéraux de Martinique, France assos santé Martinique, la Ligue contre le cancer, l’IREPS, le CHUM, la clinique Saint-Paul, les associations Amazones, Ma Tété, Atoumo, Guérir en couleur.