Martinique

Présence de Bromates dans l'eau potable en sortie de la station de Vivé au Lorrain.

Article
Visuel
Verre d'eau rempli depuis un robinet
Crédit : Fotolia
L'ARS Martinique répond à toutes vos questions sur les bromates
Corps de texte

Les bromates n’existent pas dans le milieu naturel.

La présence de bromates (BrO3-) dans l’eau potable découle habituellement du traitement de désinfection de l’eau. Ils sont formés par oxydation de l’ion bromure (Br -) ou peuvent provenir d’impuretés présentes dans le désinfectant chloré. Leur présence peut aussi être due à une pollution liée à l’homme.

Cette situation, a amené l’ARS à prendre plusieurs mesures de gestion parmi lesquelles la restriction de l’usage de l’eau du robinet pour les enfants de moins de 5 ans alimentés par cette station de production d’eau potable.

Par prudence, la consommation de cette eau est également déconseillée pour les populations ayant un système rénal dégradé ou fragile : les insuffisants rénaux, les femmes enceintes ou les personnes âgées.

Compte tenu des concentrations observées, le risque de survenue d’effets aigus (diarrhées, vomissements,…) est improbable dans la population.

Le risque de développer un cancer chez l’Homme est estimé après une consommation d’eau contaminée en bromates durant sa vie entière.

Aucune analyse de ce type de risque n’est disponible en France ou ailleurs pour des expositions de courtes durées à des doses comme c’est le cas sur les communes concernées

La consommation d’eau, c'est-à-dire la boisson, est déconseillée pour les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes ou les personnes âgées, de même que pour la cuisson des aliments.

L’eau peut être utilisée pour la douche, tout en veillant à ne pas l’avaler. Il n’y a pas de risque d’absorption cutanée.

Pour le moment, il est impossible d’avancer une date de retour à la normale. Les services de la SMDS, en lien avec ceux de la CTM et de l’ARS travaillent activement pour trouver les causes de la pollution et rétablir la qualité de l’eau distribuée.